Les airs favoris de Winston McQuade

Président du conseil d'administration de l'Orchestre

Arvo Pärt, Für Alina

Tasmanian Symphony Orchestra

Surtout dans les moments anxiogènes afin de faciliter la méditation et le recueillement.

Pachelbel, Canon In D Major.

Orchestre de chambre de Stuttgart

Karl Münchinger, chef

Certains souriront mais ce canon accompagnait allégrement nos douces fins de soirées dans les années 60 alors que nous réinventions le monde.

Bach, Air On The G String

Orchestra Cantelli

Anastasiya Petryshak, violon

Une des plus belles mélodies de tous les temps… et en fermant les yeux nous sommes transportés et suspendus dans les volutes de la beauté.

Mahler, Adagietto, Sehr Langsam

Festival de Salzbourg

Herbert von Karajan, chef

J'ai vécu une de mes plus grandes émotions musicales au cinéma devant la scène finale du film Mort à Venise du grand cinéaste italien Luchino Visconti. Je vous en souhaite autant.

Satie, Gymnopédie no. 1

Orchestre royal du Concertgebouw

Reinbert de Leeuw, chef

En écoutant la musique de Satie je ferme les yeux et imagine une toile abstraite prendre vie dans ses nuances infinies. Une rêverie virtuelle et visuelle.

Minassian, Amen Hayr Sourp

Bulgarian Symphony Orchestra

Armand Amar, compositeur

La musique arménienne actuelle est malheureusement mal connue chez nous, mais il existe un tel mystère dans ces sonorités sensuelles… à écouter en sirotant un brandy Yerevan sur glace.

Gould, Goldberg Variations, BWV 988

L’incontournable pianiste Glenn Gould, son talent, sa magie, sa créativité, son impétuosité et cette capacité à nous transporter, à nous étourdir, à nous perdre devant autant de dextérité. Un must !

Beethoven, Sonata No. 8 in C minor Op. 13 "Pathetique"

Extrait du deuxième mouvement

Daniel Barenboim, piano

Un joyeux rappel de notre Festival hivernal 2020, qui proposait une écoute assez complète du répertoire de Beethoven. Les musiciens de l’Orchestre symphonique de Laval sous la direction du maestro Alain Trudel nous ont littéralement éblouis.

Puccini, Turandot, Act III : Nessun dorma!

Orchestre Métropolitain

Yannick Nézet-Séguin, chef

Un air qui me fait frémir à tous les coups. Issu du fabuleux répertoire de Puccini, un extrait de l’opéra Turandot… « Nessun dorma », interprété par notre ténor québécois Marc Hervieux.

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram
  • Spotify noir Icône

Orchestre symphonique de Laval
203-3235 Boul. Saint-Martin Est
Laval
 (Québec) H7E 5G8

450 978-3666

2020 Orchestre symphonique de Laval. Tous droits réservés.